La pêche des sardines en Méditerranée

La pêche des sardines est l’une des techniques de pêche les plus anciennes en Méditerranée. Une technique de pêche traditionnelle qui est encore pratiquée aujourd’hui, du sud de l’Italie jusqu’en Ligurie, pour capturer les sardines.

Les sardines (Sardina pilchardus), poissons pélagiques connus et appréciés dans le monde entier (ou presque), se regroupent en bancs nombreux. La pêche des sardines se fait avec la même technique que celle utilisée pour la pêche aux anchois. Des filets volants et des filets de chalutage appelés lampare.

La Sicile et la région de l’Adriatique moyen et inférieur sont les zones de pêche des sardines. Les sardines pêchées avec des lampares sont très appréciées.

La pêche avec le lamparo tire son nom des lampes alimentées par de petits moteurs diesel à explosion qui servent à créer une source de lumière.

La pêche des sardines est effectuée par un bateau appelé bateau-mère et des bateaux satellites de plus petite taille (généralement pas plus de 4 mètres). Ces bateaux sont appelés lamparos ou lampa en raison de la présence de lampes alimentées par de petits moteurs diesel à explosion qui créent une source de lumière capable de provoquer la remontée du plancton et ainsi rassembler les sardines, ainsi que d’autres espèces comme les anchois et les calamars, sous le bateau. Les lamparas peuvent être tractées ou descendues depuis le bateau-mère une fois le site de pêche atteint. Une fois le banc de poissons repéré grâce à l’échosondeur, les lamparas allument les lumières et la pêche des sardines commence, généralement pour toute une nuit.

Une fois les poissons rassemblés sous le lamparo et considérant que le banc de sardines ou d’anchois est suffisamment important pour commencer la pêche, les bateaux se regroupent au-dessus du point exact, les lamparas éteignent les lumières et un filet de chalutage est descendu pour entourer les poissons rassemblés.

Une extrémité du filet, qui se trouve sur le bateau-mère, est transportée par un deuxième bateau. À mesure que le filet est descendu, la partie supérieure reste à la surface grâce aux flotteurs en liège, tandis que la partie inférieure s’étend vers le bas, alourdie par des plombs, créant un piège pour les sardines qui restent piégées à l’intérieur comme dans un sac.

Le bateau-mère, grâce à un système de remorquage des filets alimenté par le moteur du bateau, commence à les remonter lentement jusqu’à ce qu’un sac repose sur l’un des côtés du bateau. Le poisson est alors récolté à l’aide de petites épuisettes ou de paniers qui recueillent la prise dans des récipients en plastique contenant de l’eau de mer et de la glace.

La qualité des sardines pêchées avec le lamparo est moyennement élevée. Pendant les phases de pêche, les sardines ne subissent aucun stress mécanique, et encore moins de manipulation.

La pêche des sardines avec le lamparo peut être pratiquée tout au long de l’année, à l’exception des nuits de pleine lune.

Les intempéries et la mer agitée créent des difficultés pour les opérateurs, qui sont limités à aller pêcher les sardines avec le lamparo uniquement par conditions météorologiques favorables.

Par le passé, les sardines étaient pêchées même à un stade juvénile.

Tags :

Share :

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Laisser un commentaire

Ultimi articoli

Le schede degli organismi marini