Comment pêcher le loup ou bar

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email

La pêche du bar est l’une des techniques de pêche les plus répandues. Si en Atlantique on le nomme « bar » et en Méditerranée « Loup », il n’en reste pas moins considéré dans les deux cas comme le roi de la mer. Il peut être recherché avec différentes techniques, en pêche aux appâts ou aux leurres, depuis les quais et la plage aussi bien qu’en bateau.

La pêche du bar est l’une des techniques de pêche les plus répandues. Si en Atlantique on le nomme « bar » et en Méditerranée « Loup », il n’en reste pas moins considéré par beaucoup comme le meilleur poisson à pêcher et à manger. Il peut être recherché avec différentes techniques, en pêche aux appâts ou aux leurres, depuis les quais et la plage aussi bien qu’en bateau.

Bar ou loup : connaître ce poisson

Le bar appartient à la famille des Moronidae (et non des Serranidae comme en font souvent état plusieurs journaux ou sites Internet).
Le bar (ou loup)  est un poisson au corps robuste et allongé pouvant atteindre un mètre de long et peser jusqu’à 10 kg.
Le museau est pointu, la bouche est grande et la mâchoire, aux dents acérées, est légèrement saillante; sur l’opercule, il y a deux épines. Le bar a le dos foncé, le ventre blanc et les flancs argentés; il se distingue des mulets, de forme et de couleur similaires, par l’incision de sa bouche qui atteint la hauteur de l’œil et ses nageoires dorsales proches les unes des autres.

2 loups de mer peche au leurre

Où vit le Bar

Le bar ou loup vit de l’Océan Atlantique Nord-Est jusqu’en zone subtropicale (de la Norvège au Sénégal) ainsi qu’en mer Méditerranée et en mer noire. Une espèce typiquement côtière qui vit près du littoral sur des fonds marins sableux et rocheux. Le bar est un poisson euryhalin, c’est à dire capable de supporter différentes concentrations de sel. On peut donc souvent le trouver à l’embouchure des rivières, dans les canaux et lagunes ou étangs salins. Ainsi que tout le long des côtes et dans une certaine limite en pleine mer. Le bar est un poisson eurytherme, c’est-à-dire capable de supporter de grands écarts de températures. Il affectionne particulièrement les côtes rocheuses battues par la mer ou les plages agitées par les vagues déferlantes. C’est entre Mai-Juin et Septembre-Octobre qu’il se rapproche des côtes pour s’alimenter.

Biologie du bar

On sait que le bar peut vivre jusqu’à 30 ans environ. Les jeunes sont grégaires contrairement aux adultes qui sont plutôt solitaires. On le trouve jusqu’à environ cent mètres de fond mais sa profondeur la plus fréquentée reste la zone de surface jusqu’à 20m de profondeur. Il chasse sur le fond ou entre deux eaux, aussi bien de jour que de nuit, mais préfèrera comme beaucoup de prédateurs le petit matin et les dernières heures de la journée.

Jolie bar peché

Que mange le bar ou loup

Le bar est un poisson qui se nourrit essentiellement de crustacés et de poissons. Le régime alimentaire des adultes est principalement composé de crevettes et de poissons comme les petites anguilles, capucettes, anchois et sardines… Mais il saura aussi succomber à quelques crabes ou petits calamars.

Reproduction

En Méditerranée, le frai a lieu en hiver, dans les eaux les plus septentrionales celui-ci a lieu au printemps. Our se reproduire, les bars se regroupent une fois par an pour chaque individu. Les œufs sont pélagiques, ils flottent grâce à une goutte d’huile. La maturité sexuelle se produit entre 2 et 4 ans en Méditerranée et entre 4 et 7 ans (mâles) ou entre 5 et 8 ans (femelles) dans l’Atlantique tempéré froid. Les œufs éclosent au bout de trois jours environ et le développement des larves dure environ 40 jours.

Pêche du bar

Le bar est un poisson de combat, qui fait preuve d’une grande vitalité et d’une belle puissance une fois qu’il est piqué à l’hameçon. 
Ce poisson est considéré pour sa grande valeur gustative et nutritionnelle en cuisine. Il est pêché par les professionnels avec des filets maillants ou avec des palangres de fond et quelques fois à la ligne. C’est une proie très appréciée en pêche de loisir (ou pêche sportive) où le bar est pêché au lancer ou spinning avec des leurres, en surfcasting essentiellement le long des plages, mais également depuis les épis et les côtes rocheuses mais aussi au flotteur en pêche à la bolognaise ou à l’anglaise.

Comment attraper le bar : techniques de pêche au bar

Le bar est un poisson qui peut être recherché avec différentes techniques. En pêche bolognaise, surfcasting, pêche au leurre, de la plage ou en bateau.

La pêche du bar ou loup à la bolognaise

La pêche du loup ou bar à la bolognaise est pratiquée la plupart du temps le long des jetées ou des digues où le loup, surtout en hiver, trouve nourriture et abri. 
Pour capturer le loup avec cette technique de pêche, faites attention à la qualité des bas de ligne, un fluoro de 26 centièmes est conseillé pour les pêches les + fines, voire jusqu’à 22 centièmes lorsque la Mer est transparente, notamment en Méditerranée ; vous pourrez monter en 30 centièmes et jusqu’à 35 voire 40 centièmes notamment en Atlantique dans des conditions lus extrêmes.
Ne négligez pas le choix des flotteurs, un flotteur avec une assise évasée saura s’adapter aux différentes conditions et appâts, préférez des flotteurs coulissant afin de pouvoir facilement vous adapter aux différents postes et profondeurs recherchées.

Les cannes les plus appropriées sont des cannes téleréglables ou télescopiques de 4.5m jusqu’à 6 voire 7 mètres de long. Choisissez une puissance appropriée à la taille des poissons rencontrés et au poids des appâts+montage que vous utilisez.
Les crevettes vivantes (que l’on peut trouver dans les ports à l’intérieur des pneus de protection à moitié immergés le long des quais) sont un appât roi pour la pêche à la bolognaise. Les asticots peuvent être utilisés comme appâts même si les granulés destinés aux poissons d’élevage semblent toujours donner de bons résultats. Selon les conditions, un filet de sardine ou un vif donnera d’excellents résultats notamment dans une mer battante particulièrement blanchie par l’écume.

« La pêche du bar à la Bolognaise est une émotion unique, les attraper avec cette technique nous fait vraiment comprendre à quel point ce poisson est combatif. »

Pêche du bar en surfcasting

Surfcasting

La pêche en surfcasting dédiée au bar se pratique essentiellement depuis les plages battues par les vagues, mais également depuis les jetées ou digues et côtes rocheuses. Les estuaires, sorties de rivières et canaux sont particulièrement appréciés.
Pour attraper le bar en surfcasting, préférez un plomb de 100 à 125g dans des conditions de courant faible, notamment pour les pêches méditerranéennes avec des plombs bombe, et jusqu’à 170 voire 200g avec des plombs grappin en fort courant comme on peut le trouver sur nos côtes Atlantique.
Les cannes peuvent être, soit télescopiques de 3.60m à 4.50m pour les pêches les plus fines en Méditerranée, soit à emmanchement avec une longueur de 4.20m à 5m pour les pêches en Atlantique, voire 6m pour les longues plages où l’océan forme des rouleaux.
Les moulinets puissants de taille 6 000 à 10 000 avec fil d’au moins 0,30 mm jusqu’à 0.60mm pour les pêches les plus fortes, et/ou avec tête de ligne conique dite « queue de rat » d’un diamètre progressif de 0,26 à 0,57 mm (à monter avant le bas de ligne) et permettant d’optimiser les distances de lancer, distance qui dans beaucoup de cas est la clé de la réussite permettant d’atteindre la zone de cassure du fond où se tient le poisson.
Marcello : rajouter photo montage surfcasting Méditerranée et montages surf Atlantique

Le montage idéal pour attraper les bars en surfcasting est le montage à empile haute qui nous permet de garder notre appât non pas en contact direct avec le fond marin, mais bien en flottaison dans l’eau. En fonction des conditions et des appâts utilisés vous pouvez aussi utiliser le montage à 2 empiles, avec ou sans trainard.
Pour les appâts, adaptez-vous à ce que le bar peut consommer dans le milieu naturel sur votre zone de pêche : arénicole, couteau, crabe, lançon, crevette, maquereau ou sardine.

Pêche du bar en spinning au leurre

Pour les pêches longues distance en zone ouverte  (plages, côtes rocheuses) :
Naturellement, pour pêcher le bar qui se déplace beaucoup et tourne sur zone, il faudra d’abord identifier le point de chute où l’on souhaite lancer notre leurre artificiel. Le conseil est d’aller chercher les zones où la vague se brise sur les plages, ou les zones de brisant le long des côtes rocheuses. Les équipements à utiliser sont des cannes de 2 à 3 mètres. Les petits moulinets sont recommandés (de taille 2500 à 3000, voire 4000 maximum dans le cas de recherche de spécimens de grosse taille).

Leurre bar
Processed with VSCO with c1 preset

Pour les pêches de prospection en zone courte (canaux, étangs, pieds de roche et bordures) :
Le bar va se tenir dans des points stratégiques où il sait qu’il va trouver les petits poissons, alevins. Il affectionne particulièrement les zones de changement et d’accélération de courant. Les pointes de roche, les cassures, les piles de pont ou les zones d’ombres portées par les bateaux à l’ancre ou les pontons.
Le matériel à utiliser est : des cannes plus courtes de 1.90m à 2.20m, permettant de manier plus facilement et plus précisément les leurres adaptés à cette pêche. Pour les moulinets l’on reste sur des moulinets légers de taille 2500 à 3000.

Les leurres pour la pêche au bar

Naturellement, le choix du leurre dépend de la zone de pêche du bar, mais c’est tout aussi important que la confiance du pêcheur envers ses leurres. 
Pour les pêches longues distance en zone ouverte  (plages, côtes rocheuses) : poissons nageurs à bavette et stickbait sont les valeurs sûres, les poppers sont parfaits pour exacerber l’agressivité des bars, les castings jigs sont bien adaptés pour les très longues distances en plage notamment.
Pour les pêches de prospection en zone courte (canaux, étangs, pieds de roche et bordures) : les poissons nageurs du type jerkbait sont parfaits, les stickbait toujours incontournables, mais ce sont les leurres souples qui ouvriront le plus de possibilités pour prospecter de manière précise les fonds et les différents postes.

Clicca per votare questo articolo!
[Voti: 0 Media: 0]
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Pinterest
Email
Tags :

Laisser un commentaire

Ultimi articoli
Le schede degli organismi marini